Tutoriel vidéo Report Builder n1 – Comment modifier un document Gestimum

Tutoriel vidéo Report Builder n1 – Comment modifier un document Gestimum : Report Builder n1 – Comment modifier un document Gestimum.

Cette vidéo réalisée par Venbonde pour l’éditeur de gestion Gestimum présente comment adapter simplement un document de vente avec Report Builder.


Plus d’informations sur la collection vidéo Gestimum 


Report Builder niveau 1 – Comment modifier un document Gestimum : Transcription vidéo.

Gestimum ERP PME dispose de plus de 300 états ou modèles visualisables dans le répertoire d’installation par défaut, plus précisément dans les sous répertoires « Modèles » « Standards ».

2 générateurs d’états sont utilisés pour créer des états ou modèles d’édition :

  • Report Maker (Extension de fichier en .RPM), utilisé historiquement pour toutes les créations d’états, nécessite l’acquisition d’une licence contrairement à
  • Report Builder (Extension de fichier en .RTM) qui est un générateur d’états gratuit.

Dans cette présentation, nous nous concentrerons uniquement sur les modèles d’édition réalisés avec le générateur d’états Report Builder.

Visualisons ensemble la liste des modèles d’édition pour les documents de vente.

Il est préférable de modifier un modèle de document à partir d’un document ouvert.

Vous avez à gauche le nom du modèle et à droite le nom du générateur d’état avec lequel vous pouvez adapter le modèle.

Cette méthode d’accès aux modèles est identique pour les documents d’achat et de stock.

Prenons par exemple, le modèle « Générique (arrondi simple) » réalisé avec Report Builder.

En cliquant sur l’icône trois points « … », vous ouvrez une nouvelle fenêtre.

Plusieurs onglets sont disposés en haut de l’écran :
• L’onglet Conception : c’est ici que vous allez pouvoir adapter le modèle de document,
• L’onglet Données nécessite une bonne connaissance de la base de données : c’est à partir de cet écran qu’on peut ajouter les tables et les champs afin qu’ils soient accessibles dans le modèle,
• L’onglet Calculs vous permettra de sélectionner et appliquer des calculs complémentaires nécessaires à votre modèle. Le langage utilisé est le Pascal,
• Enfin, l’onglet Aperçu permet de visualiser votre document.

Mais revenons sur l’onglet Conception ; cette fenêtre principale est composée de trois parties :
• L’en-tête : Les données insérées dans cet ensemble s’afficheront dans l’entête du modèle.
• Le détail : Les données insérées seront affichées dans le corps du document ; ici, ce sujet est traité dans un sous onglet intitulé Corps : lignes
• Le bas de page : Les données insérées seront affichées dans le pied du document

Plusieurs sous onglets sont disposés en bas de l’écran, ce sont des sous rapports ; l’intérêt de créer des sous rapports est de pouvoir gérer plusieurs niveaux de détail ou d’imprimer plusieurs rapports en un seul. Dans cet exemple, nous visualisons :
• Le sous onglet Principal est associé à la table Documents
• Le Corps est associé à la table Lignes de documents. C’est également un sous rapport qui a été renommé.
• Le SubReport1 est associé à la table LIG_PROD, les composants des articles nomenclaturés
• Le SubReport4 est associé à la table LIG_SERIE, les n° de série pour les articles sérialisés
• Enfin le SubReport5 est associé à la table LIG_LOTS, les n° de lots pour les articles lottés

Vous noterez que les sous-rapports 1, 4 et 5 sont appelés dans le Corps naturellement associé à la table Lignes de documents.

Les noms de sous rapports peuvent variés d’un modèle à l’autre et ne font pas références forcément aux tables précédemment indiquées.

Commençons par ajouter toutes les barres d’outils nécessaires à la modification du document comme présenté à l’écran.

Pour cette première présentation vidéo, nous allons effectuer quelques modifications simples comme l’ajout d’un logo. Dans la présentation vidéo suivante, nous verrons comment adapter un modèle de document en ajoutant de nouvelles données.

Pour ajouter un logo d’entreprise, nous vous proposons 2 méthodes :

La première, vous pouvez récupérer le champ logo intitulé SOC_LOGO disponible dans les préférences de la société.

Pour cela, il suffit :
• d’ajouter un champ image en cliquant gauche sur l’icône Image de la barre d’outils DataToolBar,
• d’indiquer l’endroit où placer le logo,
• de sélectionner la table Société avec le champ SOC_LOGO
• de confirmer le type de fichier : jpeg, bitmap, …
• et de positionner et redimensionner celui comme souhaité

Si le résultat n’est pas adéquat car le fichier n’est pas présenté à la bonne taille, il est étiré, il suffit de décocher « Etirer » pour obtenir une meilleure qualité en ayant préalablement redimensionné le logo via Microsoft Paint par exemple.

Une autre méthode consiste tout simplement à ajouter un champ image en cliquant gauche sur l’icône Image de la barre d’outils standard et cliquer droit pour sélectionner le logo concerné.

Pour déplacer le champ, utiliser simultanément les touches Ctrl et flèches du clavier.

Pour aligner les logos, il suffit de les sélectionner en appuyant simultanément sur la touche MAJ et clic gauche puis d’utiliser les icones de la barre d’outils « Alignement ou Espace ».

Pour modifier la couleur des polices de caractères, cliquez sur les champs concernés et modifiez la couleur à partir de la barre d’outils Format

Pour passer les cadres de Rectangle arrondi à Rectangle, sélectionnez les champs concernés et modifiez le type de rectangle à partir de la barre d’outils Editer.

Pour changer la couleur du rectangle, sélectionnez celui-ci et adaptez la couleur à partir de la barre d’outils Dessin.

Pour découvrir comment cette richesse fonctionnelle va s’adapter à votre PME, n’hésitez pas, contactez Venbonde – Expert conseil en système d’information.


Un commentaire

  • alex

    16/01/2018 at 14:40

    J’attends avec impatience cette petite vidéo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.